La fabrication d'une pipe en bruyère

 
   

  
Un travail d'artisan... ils sont ainsi 150 chez BUTZ CHOQUIN, choisis parmi les meilleurs Maîtres-Pipiers jurassiens pour fabriquer 600 000 pipes par an.
Lente et délicate transformation... Il faudra passer par plus de 80 mains différentes pour faire de l'EBAUCHON brut une élégante pipe de bruyère ; un bel objet, pour redécouvrir le plaisir de fumer.
Tout commence par l'ébauchon. Soigneusement sélectionnés à l'achat, les ébauchons sont stockés de 6 à 12 mois. Après avoir ainsi achevé leur séchage, ils sont triés par modèle (photo 1).

C'est alors le tournage en têtes de pipes :
le CALIBRAGE ramène les ébauchons aux mêmes dimensions .
L'EBAUCHAGE façonne tête et foyer,
Le VARLOPAGE tourne la tige
Le FRAISAGE donne au modèle sa forme.
Le PERCAGE du canal de fumée une fois fait ,
Le RAPAGE achèvera la préparation de la tête pour le polissage.
 

C'est à ce stade de la tête râpée que sont sélectionnées les différentes QUALITES . Vous les identifiez chez BUTZ-CHOQUIN par la couleur du sigle B.C. apposé sur le tuyau : B.C. or qui correspond aux bruyères les plus rares, absolument parfaites, gravées EXTRA dans la bruyère ; B.C. argent ensuite qui s'applique sur de très belles bruyères et B.C. ivoire enfin qui indique une bruyère de bonne qualité et d'un prix particulièrement compétitif.