Comment culotter une pipe en écume de mer.

 
   


Tout d’abord il ne faut absolument jamais pré culotter une pipe en écume avec de l’alcool, pas plus d’ailleurs qu’une pipe en bruyère. Vous l’endommageriez définitivement.
La pipe en écume de mer est délicate. Elle doit donc être fumée lentement, régulièrement (une fois par jour).
On doit bourrer le foyer complètement de tabac dès le départ, mais ne fumer que la moitié haute du foyer pendant plusieurs dizaines de pipes afin d’obtenir un culottage agréable (coloration du bas du foyer et de la tige).

La pipe en écume de mer est un objet fragile et précieux ; elle ne doit donc jamais être touchée lorsqu’on la fume afin d’éviter la marque indélébile des empreintes digitales. On ne la tient que par le tuyau. Si l’on veut cependant la tenir par le foyer, il faudra prendre la précaution de protéger sa main par une peau de chamois ou un carré de tissu en fil.

LES « FAUSSES » ECUMES VERITABLES.
On peut trouver dans le commerce des pipes en écume à des prix très bas, inférieurs de moitié à celui d’une pipe en écume véritable.
Il faut savoir qu’il s’agit alors, même si leur aspect extérieur es similaire à celui d’une pipe en écume véritable, d’écume reconstituée appelée « écume massa » (Massameerschaum), ou encore « écume de Vienne ». Il s’agit en fait de morceaux d’écumes agglomérés avec un liant et moulés. Leur densité permet souvent de les reconnaître.