Fumer la pipe : est-ce réservé aux gentlemen ?

Fumer la pipe est un acte plutôt ancien. Les hommes du début du XXe siècle fumaient la pipe à tabac comme l’on fume aujourd’hui des cigarettes. Et à cette époque, l’allure et le style gentlemen étaient très prononcés. Les vestons à pochette étaient de rigueur, la coiffure bien lustrée avec la raie au milieu est aussi un signe distinctif.

Il n’y a qu’à regarder les fumeurs de pipe célèbre au début des années 1900 pour s’en rendre compte. De Ronald Reagan, en passant par Frank Sinatra, Gary Cooper ou Roger Moore, il n’y a pas à dire, fumer la pipe fait son petit effet. Cependant avec les années qui passent, la pipe a aussi changé de mains. De nombreux modèles ont fait leur apparition depuis cette époque, retrouvez un large choix de pipe.

Du gentleman raffiné au bobo bohème

Après les personnalités politiques et les fameux auteurs, c’est aussi au tour des auteurs et chanteurs d’arborer la pipe au bec. Le style, bien que toujours très propre sur soi, glisse lentement vers le côté un peu bohème.

fumer la pipe

Jacques Brel, Georges Brassens, Claude Brosset, Bernard Herrmann, pour les écrivains et chanteurs, mais aussi Jean Piager ou même Jacques-Yves Cousteau pour la sphère scientifique. Ces personnalités un peu particulières aux allures plutôt décontractées et simples montrent que la pipe peut aussi être fumée par des personnes au style plus décontracté.

Des plus âgés aux plus jeunes

La pipe est un objet de valeur qui se transmet souvent de génération en génération. C’est ainsi que les grands-pères lèguent leur brûle-gueule à leurs petits-fils qui sautent le pas et se mettent eux aussi à essayer la pipe. La nouvelle génération de fumeurs de pipe est donc bien plus jeune, parfois hipster, parfois titi parisien, la pipe traverse les générations. Gentleman ou bohème, ce qui est sûr, c’est qu’elle donne des allures racées à quiconque la porte au bec !

Suivez-nous