Est-ce que la pipe est réellement une passion française ?

Est-ce que la pipe est réellement une passion française ?

Béret sur la tête, baguette sous le bras et pipe au bec, les caricatures des Français vont bon train. Cependant, la pipe est-elle véritablement un symbole franchouillard ? Tentons de faire le tour de la question.

La pipe et la France

C’est une relation d’amour qui dure depuis bien des années. Des Poilus en passant par les scientifiques, les penseurs, ou même quelques femmes et hommes médiatiques, la pipe est toujours restée dans les mœurs des français. Passion dévorante ou habitude culturelle, il est aujourd’hui bien difficile de faire la part des choses. Selon l’enquête menée par Sphères, 76 202 pipes se sont vendues en France sur la seule année 2018. Par ailleurs, seulement 239 tonnes de tabac à pipe ont été consommées la même année, contre 2 910 tonnes en 1990.

Si la pipe avait connu des jours plus glorieux il y a encore 30 ans, l’engouement qu’elle suscite perdure toujours, il y a un grand nombre de grandes marques de pipes françaises sur le marché. De Jean-Yves Cousteau à José Bové, les icônes françaises de la pipe, ont laissé une trace indélébile dans le paysage français. De nombreuses femmes, mais aussi des fumeurs de plus en plus jeunes s’affichent pipe à la bouche tant dans les rues qu’en privé. La pipe reste un objet vintage toujours dans l’air du temps.

pipe passion française

Plus qu’une institution : une véritable vocation

En France, la pipe a une dimension très littéraire, errant entre poésie et philosophie. Le côté artisanal de l’objet lui-même fait aussi référence à un savoir-faire d’antan qui ne s’apprend pas à l’école, mais se transmet de maître à élève, directement chez les maîtres pipiers. Cependant, il est tout de même possible de concevoir une pipe soit même ! La pipe de Bruyère fait aussi la fierté de la France, notamment avec les usines basées à Saint-Claude, capitale de la pipe. Ce sont aussi des objets qui se transmettent souvent de génération en génération. Elles sont entourées d’une symbolique nostalgique, voire sentimentale.

La crise sanitaire du Covid-19 a recentré l’humain sur lui-même de façon à ce qu’il se concentre sur l’essentiel. Or, on sait que fumer la pipe est un moment suspendu dans le temps. Un petit plaisir auquel s’adonnent nombre de fumeurs pour revenir aux sources.

Suivez-nous