OCB, une histoire familiale bretonne au succès mondial

 
   

OCB, une histoire familiale bretonne au succès mondial O.C.B, trois lettres connues de tous et incontournables dans le domaine de la feuille à rouler des cigarettes. La marque est aujourd'hui populaire dans le monde entier pour la finesse de son papier à rouler et la qualité de tous ses produits, tels que les tubes à cigarettes, les filtres où encore ses accessoires fumeurs comme les tubeuses ou machines à rouler. Les fumeurs sont depuis des générations adeptes de cette marque née en France en 1918.

feuille ocb slim feuille ocb regular tube ocb pas cher machine ocb a rouler


Mais pourquoi cette marque de feuilles à rouler et d'accessoires fumeurs porte-t-elle ces 3 lettres : O.C.B ?

Voici l'histoire OCB

Tout commença en 1822 à Odet, lieu-dit d'Ergué-Gabéric, dans le Finistère sur les bords d'un fleuve du même nom qui passe par Quimper, où Nicolas Le Marié créé un moulin à papier avec l'aide de sa belle famille, René Corentin Bolloré et son frère aîné Jean Guillaume Claude Bolloré. C'est là que les 2 frères lancent la première et longue série des Bolloré "papetiers" qui perdurera sur 6 générations.

1861, Nicolas Le Marié qui a épousé la soeur Bolloré, cède les reines de l'entreprise à Jean Réné Marie Bolloré, son neveu par alliance, qui gardera la direction de la papeterie jusqu'à sa mort en 1881. Docteur en médécine et chirurgien major dans la marine, J.R.M Bolloré fait de nombreux voyages tout au long de sa carrière, dans les mers de Chine et au Brésil. Selon certaines rumeurs, ce serait de ces pays qu'il aurait rapporté les secrets de fabrication du papier fin qui lui serviront à fabriquer le "1er" du papier à cigarette.

1893, Réné Guillaume Marie Bolloré qui a succédé à son père en 1881, décide de louer le moulin de Cascadec, situé dans la commune de Scaër, pour y implanter une deuxième papeterie. Il restera à la tête de la papeterie jusqu'à sa mort en 1904. C'est son fils, Réné Bolloré qui dirigera la papeterie jusqu'en 1935.

Après 24 ans de location, le groupe Bolloré décide de racheter l'établissement en 1917. La fabrication du papier à lettres, coton et mousseline deviennent des productions secondaires face à l'ampleur de la demande du papier à cigarettes en France et aux Etats-Unis où la cigarette commence fortement à rentrer dans les habitudes.
C'est cette fabrication intensive de papier à rouler ultra fin qui donne l'idée à Jean Guillaume Claude Bolloré en 1918 de créer leur propre marque de papier à cigarettes : O.C.B. est né !

Dans les années 30, les deux usines Bolloré tournent à plein régime et sortent près de 2000 tonnes de papier en bobine, soit près de 86 millions de cahiers de papier à rouler. Il faut savoir que 90% de la production est exportée aux USA.

Réné Guillaume Bolloré, fils de René Bolloré reprendra la direction des papeteries familiales après le départ de son père en 1935 et jusqu'en 1974. Il fut l'un des français libres, chevalier de la légion d'honneur, ayant rejoint le Général de Gaulle à Londres pendant la seconde guerre mondiale.

Pendant l'occupation, les usines Bolloré sont pratiquement arrêtées. Une seule usine tournait à 20% de sa capacité. L'exportation américaine devient impossible et c'est en 1938, qu'une usine est créée en Caroline du Nord, avec l'aide d'ingénieurs de chez Bolloré, pour répondre aux besoins américains.

Après guerre, Michel Bolloré, frère de Réné Guillaume entre lui aussi dans l'affaire famiale. Il commence par un poste de directeur commercial puis administrateur directeur général. Il accèdera quelques temps plus tard au titre de co-dirigeant en collaboration avec 2 de ses frères : Réné Guillaume qui a succédé au père et Gwenaël, vice président pui co-dirigeant jusqu'en 1981.

Ancienne affiche OCB

Dans les années 80, c'est Vincent Bolloré, descendant direct de Jean Guillaume Claude Bolloré (créateur de la marque), qui prend la direction de la société et décide de créer Bolloré Technologies.
Il fait de l'entreprise familiale un groupe prestigieux à la renommée internationale, notamment grâce au rachat d'un concurrent, la société JOB de Perpignan où il transfère la totalité de la fabrication des papiers à rouler. Grâce à ses investissements, il apporte au papier à cigarette ainsi qu'à OCB des moyens industriels solides pour l'avenir.

2000, Vincent Bolloré, revend 81% de la société à l'un de ses meilleurs clients américains : Don Levin qui renomme l'entreprise Republic Technologies. La fabrication des cahiers reste toute de même sur Perpignan et s'est fortement développée.

Juillet 2000, OCB, qui propose désormais d'autres accessoires fumeurs, s'impose mondialement et devient une marque incontournable dans toute l'Europe.

2006, Vincent Bolloré revend sa part restante de la société à Don Levin qui en devient totalement propriétaire.

Depuis 2006, OCB ne cesse d'évoluer et de proposer des produits toujours plus innovants, au goût du jour et avec un excellent rapport qualité/prix. OCB a entre autres lancé sur la marché le papier à rouler BIO et filtres chanvre BIO mais aussi l'OCB Slim virgin, qui vous propose un papier à rouler ultra fin et non blanchi.

Ancienne feuille OCB


Vous pourrez retrouver sur notre site Smoking.fr, une large gamme des produits OCB comme la feuille à rouler régular, la feuille à rouler slim, les filtres en passant par les tubes à cigarettes, les machines à rouler et les tubeuses manuelles ou électriques. Vous ne verrez effectivement pas sur notre site certaines dimensions de papier à rouler comme le 69 x 36 mm appelé "petit régular" ou le 109 x 40 mm nommé lui "slim fit". OCB les réservent à d'autres pays où la demande est plus importante car les statistiques ont révélées que nous, chers français, nous étions des adeptes des tailles REGULAR et SLIM !

Questions / Réponses

Voici quelques questions que vous nous posez régulièrement concernant la marque de feuille à rouler OCB.

Julien. Le papier OCB est-il toujours français ?
Smoking. La fabrication du papier se fait toujours à Perpignan, cependant la société qui détient OCB est basée aux États-Unis sous le nom de Republic Technologies.

Olivier. Comment peut-on se procurer la feuille à rouler OCB Vert ou la feuille à rouler OCB Orange ?
Smoking. Malheureusement, le papier à rouler OCB Vert et papier à rouler OCB Orange ne sont pas commercialisés en France, un choix de la marque tenant compte des préférences des français. En revanche ils sont disponibles dans certains pays.

Laetitia. Proposez-vous la cigarette électronique OCB VAP ?
Smoking. Non, les e-liquides OCB et la nouvelle cigarette électronique OCB VAP sont proposés uniquement en bureaux de tabac. En effet, la marque a choisi de privilégier son réseau de buralistes partenaires bien implanté. Nous avons à ce sujet rédigé un article sur la e-cigarette OCB.