Les grandes marques de pipes françaises

 
   

La France est le berceau de la fabrication de la pipe en bruyère, qui est extraite de la souche (appelée aussi broussin) de la bruyère arborescente (erica arborea) du bassin méditerranéen.

Broussin coupé de bruyère
Broussin coupé de bruyère, dans lequel seront taillées des pipes

Pour certains, c’est à Saint-Claude (Jura) en 1856 que la maison Comoy (devenue Chacom) a fabriqué pour la première fois une pipe dans ce bois. Un grand nombre de petites usines se sont alors développées sur les bords des rivières traversant la commune.
Pour d’autres, c’est à Cogolin (Var) que fut tournée la première tête de pipe dans cette matière, dès 1802.
Quoi qu’il en soit, la petite ville de Saint-Claude est devenue rapidement la capitale mondiale de la pipe. De nos jours, elle est concurrencée par de très nombreuses fabriques et par de multiples artisans des cinq continents, preuve du dynamisme de cette activité devenue mondialisée.

Parmi les marques françaises actuelles, les deux plus importantes sont des entreprises sanclaudiennes : Chacom et Butz-Choquin. La fabrication s’y est en grande partie automatisée et ces deux maisons produisent en grande quantité, mais proposent également des séries limitées.
Toujours à Saint-Claude, les marques Genod et pipes Lacroix (dont le stock a été récemment vendu) créent des modèles standards, tandis que l’artisan Pierre Morel fabrique des pipes à la main, toutes différentes. On trouve enfin, çà et là, quelques Jeantet neuves provenant d’anciennes réserves.
Les pipes de Saint-Claude sont faites à partir de bruyère coupée en Italie, en Grèce, en Algérie ou au Maroc.

Pipe Genod
Pipe Genod (Saint-Claude)

A Cogolin, près de Saint-Tropez, Courrieu présente des pipes de série. La maison explique que la bruyère qu’elle utilise vient du massif des Maures tout proche.

Un artisan, David Enrique, ayant fait ses classes à Saint-Claude, oscille entre formes traditionnelles et créations plus contemporaines, et ne vend que directement sur son site internet. A Lyon, Jean Nicolas dispose dans son magasin d’une gamme à son nom, tout comme Pierre Voisin à Paris, à la Pipe du Nord. Enfin, dans la capitale, Thierry Melan s’est lancé il y a quelques années dans la fabrication.